Les différents systèmes d’arrosage automatique pour le jardin

Arrosage de jardin

Pour se défaire de la corvée d’arrosage quotidien tout en économisant sur sa facture d’eau, il n’y a rien de mieux que le système d’arrosage automatique. Il en existe actuellement 3 types à choisir selon ses besoins, permettant d’entretenir ses plantes et gazons, même en cas d’absence.

La micro-irrigation ou l’arrosage goutte à goutte

Appelée également arrosage localisé ou brumisation, la micro-irrigation permet d’apporter aux plantes la juste quantité d’eau dont elles ont besoin pour se développer. On choisit cette solution idéalement pour l’arrosage des massifs, jardinières et haies arbustives en plaçant le système d’arrosage goutte à goutte juste au pied des végétaux via des tuyaux non enterrés.
Ces tuyaux circulent à travers les plantes ou tout près des arbustes, des accessoires intégrés apportant l’eau de manière précise et localisée. Un système d’arrosage goutte à goutte est constitué des goutteurs autorégulant rapportés et micro asperseurs à débit réglable ou encore un ensemble électrovanne filtre et régulateur.
Le système comprend aussi des tuyaux avec goutteur autorégulant ou des vannettes pour tuyau, permettant de relier un ou deux tuyaux à une arrivée d’eau et d’en contrôler manuellement l’ouverture et la fermeture.
Pour ne pas s’ennuyer avec leurs différentes caractéristiques techniques, des gammes complètes de micro asperseurs et brumisateurs sont disponibles, dédiées à des usages privés ou professionnels.

L’arrosage enterré

Le système d’arrosage automatique enterré est en outre dédié aux espaces engazonnés, car disposant d’une portée entre 60 cm et 14 m selon le modèle. Il s’équipe aussi de buses à faible consommation afin de garantir une gestion optimale de la consommation en eau. Il se sert donc de 2 types d’arroseurs escamotables fixés sur des prises d’eau qui sont à leur tour fixées sur des tuyaux semi-rigides enterrés dans des tranchées. Sous la pression de l’eau, ceux-ci sortent du sol et se remettent dans leur position initiale une fois l’arrosage fini. Pour les pelouses, les arroseurs à turbines arrivent donc à arroser des surfaces au-delà de 150 m2 alors que les tuyères à jet statique sont faites pour celles n’excédant pas les 5, 4 m de côté. Ces dernières sont donc plébiscitées pour l’arrosage des massifs ou de potagers. Faites toutefois attention à ne pas installer tuyères et turbines sur un même circuit, car leurs débits et portées diffèrent et risquent de ne pas fournir un arrosage uniforme.

L’arrosage de surface

Le système d’arrosage de surface est fait pour les espaces engazonnés. Il nécessite l’usage de tuyau d’arrosage dont le diamètre extérieur dépend de la pression maximale à utiliser. Ceux aux 12, 5 mm de diamètre sont ainsi faits pour une forte pression en sortie de robinet, ceux aux 15 mm dédiés à la pression normale et les 19 mm pour les pressions moins importantes.
Ce système nécessite aussi l’utilisation de programmateur de robinet et d’horloge électronique autonome pour nez de robinet et fonctionnant avec des piles. Il requiert également l’usage d’arroseur à impact pour montage sur allonge et trépied ou d’arroseur bronze ou plastique à impact cercle complet ou secteur de cercle. Des raccords terminaux sont également requis pour ce système d’arrosage ainsi qu’un arroseur mobile.

Vous êtes ici : SHCG » Les articles

Comment profiter d’un beau jardin en rocaille ?

Jardin rocailleux

Un jardin qui rappelle les paysages montagneux, voilà de quoi embellir davantage votre extérieur. Un jardin en rocaille est une association de petites fleurs au milieu des roches pour reproduire l’environnement naturel des montagnes. Vous pouvez pique-niquer sans bouger de chez vous. Il suffira d’étaler une nappe, de préparer une belle corbeille pour profiter d’une belle journée. Alors, comment créer un jardin en rocaille, quelles fleurs sont à privilégier, à associer avec quelles pierres ou roches ?

Où créer votre jardin en rocaille ?

Pour obtenir l’effet paysage des montagnes, il faut un terrain légèrement en pente, c’est tout de même élémentaire. Mais même si votre terrain est plat, vous pouvez toujours créer quelques dunes. L’essentiel est que le jardin ait du volume. Pour la surface du terrain, vous pouvez créer un jardin en rocaille dès 20m2, voire moins si vous la décorez bien. Faites en sorte que le jardin ne soit pas fortement exposé au soleil, les plantes de rocaille ne supportant pas une exposition directe et permanente.

Quelles pierres utilisées pour créer un jardin en rocaille ?

On ne vous demande pas d’acheminer des pierres qui proviennent de l’autre bout de la terre. Vous pouvez d’ailleurs utiliser celles extraites de votre terrain. Ce sera d’autant plus naturel et réussi. Il vous faut de grandes pierres décoratives qui pourront être enterrées bien en profondeur. C’est aussi ça l’esprit du jardin en rocaille, des roches qui se découvrent peu à peu. Utilisez les mêmes pierres pour créer les petites allées. Mais dans ce cas, faites attention que les pierres ne soient pas trop lisses. Il vous faudra également du gravier qui entourera vos plantes.
Il est conseillé de s’en tenir à une nature de roche de pierre pour obtenir plus d’harmonie. Pour les genres, vous avez les galets que vous trouverez facilement chez un paysagiste ou en passant par un site de déco tel que www.mise-en-scene.com. Sinon, vous pouvez aussi vous tourner vers un spécialiste pour confectionner un jardin de style japonais.

Quelles plantes favoriser dans votre jardin en rocaille ?

Le choix de la plante est guidé tout d’abord par votre région. Il faut des plantes adaptées à votre sol et au climat. Fournissez-vous près de chez vous pour être sûr que les plantes soient adaptées. Les plantes tapissantes comme l’aster des Alpes font tout de suite penser au paysage montagneux, ou encore la corbeille d’argent. Optez également pour des plantes aromatiques pour recréer une belle ambiance dans votre jardin. Lavande, serpolet, vous respirerez la fraicheur. Mettez également quelques arbustes comme les conifères nains qui n’ont aucun mal à supporter un climat sec ou froid.

Quels sont les entretiens à prévoir ?

Un jardin en rocaille est relativement autonome. Les plantes n’ont besoin d’autres entretiens que ceux prévus pour l’arrivée du printemps. Renouvelez assez souvent le paillage de pierres et cailloux pour limiter les mauvaises herbes. Il protègera aussi vos plantes pendant tout l’hiver.
Pour ceux qui n’ont pas de grands jardins, sachez que vous pouvez reproduire la rocaille en pot, en mélangeant plantes et petites roches. Vous pourrez les disposer le long d’une descente d’escalier. En période de forte chaleur, vous devrez multiplier l’arrosage de vos plantes. Au printemps et en automne par contre, il faudra penser à drainer pour éviter que les racines ne pourrissent.

Vous êtes ici : SHCG » Les articles

Carlos Thays : l’école paysagiste française à l’autre bout du monde

Carlos Thays

Jules Charles Thays, artiste paysagiste français, a laissé de très nombreuses traces sur les terres argentines, offrant au pays un héritage architectural colossal. Au tout début du XXe siècle, Charles Thays (ou Carlos en espagnol) a véritablement changé la face des grandes villes d’Argentine et d’Uruguay, offrant notamment à Buenos Aires un petit air de Paris. Continuer la lecture de « Carlos Thays : l’école paysagiste française à l’autre bout du monde »

Vous êtes ici : SHCG » Les articles

Internet devient votre fournisseur officiel de pièces détachées

Pour que votre tondeuse puisse fonctionner sans aucune difficulté, vous devrez la nettoyer régulièrement. Vous n’êtes toutefois pas à l’abri d’un dysfonctionnement, il sera donc nécessaire de vous attarder sur les pièces détachées. 

Quelques pièces détachées pour réparer aisément votre tondeuse 

Les Français ne veulent plus s’attarder sur un effet de surconsommation qui entache réellement leurs finances. C’est pour cette raison qu’ils cherchent de nouvelles astuces appréciables. Au lieu d’acquérir un nouvel appareil, il peut être intéressant d’opter pour une réparation. Il est donc possible de mettre la main sur des pièces détachées que ce soit pour une tondeuse, une tronçonneuse ou une débroussailleuse. Le coût est généralement beaucoup plus faible que celui engendré par un achat. 

L’entretien de vos appareils permet de limiter les pannes

Il faudra certes posséder quelques connaissances dans le secteur de la mécanique pour procéder à la réparation. Il sera aussi envisageable de vous attarder sur les boutiques spécialisées dans le secteur du bricolage. Il existe des stages susceptibles de vous épauler dans ce domaine. Vous aurez donc la possibilité d’apprendre à réparer votre tondeuse qui est idéale pour entretenir votre jardin. Il est important de couper l’herbe régulièrement pour optimiser la croissance de tous les brins. Un dysfonctionnement pendant l’été peut être rapidement dommageable. 

Attention, un entretien négligé pourrait rapidement devenir complexe 

Pour limiter les pannes au maximum, il sera préférable de vous focaliser sur l’entretien de votre tondeuse. Cette dernière nécessite un attrait spécifique surtout après la tonte. Il sera judicieux de la soulever afin de supprimer les résidus présents autour de la lame. Dans le cas contraire, ils auront tendance à sécher et à rendre la prochaine tonte laborieuse, car ils pourront se transformer en un bouchon. À cause de celui-ci, la tondeuse devra davantage forcer pour l’évacuer, ce qui pourra créer une surconsommation et une surchauffe.

Vous êtes ici : SHCG » Les articles

Ce que vous ne devez pas faire pendant vos séances de jardinage

Certaines pratiques peuvent s’avérer contre-productives et elles peuvent même entacher votre jardin. Il sera donc préférable de vous focaliser sur quelques activités que vous ne devrez pas reproduire pour le bien-être de votre extérieur. 

L’arrosage pendant l’été demande la plus grande attention

Généralement, au cours de l’été, certains estiment qu’il est impératif d’arroser davantage, mais cela s’avère être problématique. Les gouttes d’eau auront tendance à brûler le feuillage à cause des rayons du soleil qui seront beaucoup plus forts. Malgré tous les équipements dédiés au jardin, vous devrez être vigilant sur ce point et il est important de noter que l’évaporation est plus forte. Il faudra donc privilégier les heures les plus fraîches, soit à la tombée de la nuit. 

Le fumier devra être privilégié au jardin alors que le sable devra être délaissé

Sur Internet, il est possible de trouver des conseils pour entretenir le jardin, mais certaines informations sont néfastes. Ce sera le cas pour le sable qui n’apporte pas un meilleur drainage, il pourrait même alourdir le sol et provoquer quelques désagréments. L’eau ne s’infiltrera pas avec aisance, ce qui pourrait nuire sur le long terme à la plante. Il serait toutefois préférable d’opter pour du fumier en vous focalisant sur les espèces les moins sensibles, car il pourrait brûler vos plants

La situation pourrait être aggravée à cause d’une mauvaise pratique 

Les jardiniers sont nombreux à partir à la recherche d’informations en piochant sur les blogs, les forums et les sites compatibles avec ce secteur. Ces derniers auront tendance à vous proposer de supprimer cette couche de graviers dans les pots utilisés pour les plantes d’intérieur. Contrairement aux idées, cela ne facilite pas le drainage. Certaines idées préconçues pourraient réellement aggraver la situation, d’où l’intérêt de se renseigner auprès des professionnels pour obtenir de véritables informations qui ne seront pas nuisibles.

Vous êtes ici : SHCG » Les articles

3 musées que vous devez visiter pour leurs jardins

Certains jardiniers sont particulièrement célèbres. Ces maîtres paysagistes connaissent sur le bout des doigts les secrets des plantes, et les petits soins à leur prodiguer pour qu'elles restent en bonne santé. Le métier de paysagiste demande l'analyse de la météo, des sols, des minéraux, et même de la vie des insectes ! C'est un métier où le travail au détail avec les sécateurs côtoie les grands travaux réalisés avec des machines professionnelles. Les équipes des plus beaux jardins et aménagements paysagers du monde sont alors accompagnées des meilleurs prestataires pour disposer de matériels performants leur permettant de travailler en toute saison. Aujourd'hui, pour vous donner envie de grand air et de culture, nous avons sélectionné 3 musées qui méritent le détour au moins pour leurs jardins.  

Le Petit Palais, Paris

Difficile d'imaginer que cette immense bâtisse parisienne abrite un havre de paix. Dans sa cour, l'architecture majestueuse se marie à merveille avec un jardin aux allures tropicales. Il est alors difficile de se croire au centre de la capitale tant le calme règne dans ce lieu. Le soleil entre ici et crée des ombres avec les colonnes de la partie couverte du jardin. On peut alors y faire une halte pour déguster les pâtisseries du salon de thé du musée des beaux-arts de la ville de Paris. 

Ny Carlsberg Glyptotek, Copenhague

Voilà un des plus beaux musées de la Scandinavie. La Ny Calsberg Glyptotek de Copenhague est un écrin pour de nombreuses œuvres d'art. Les visiteurs sont également impressionnés par son jardin d'hiver. Un grand hall est aménagé avec des plantes en partie tropicales, dans un décor aux accents néo-classiques. La fontaine au centre du lieu permet de s'évader au son de l'eau qui coule. C'est un espace surréaliste. 

Le Parc du Château de Versailles

Comment présenter le musée du Château de Versailles sans ses jardins ? Impossible de ne pas passer devant lorsque l'on passe du château, au petit Trianon, puis au Hameau de la Reine. Ce dernier était alors apprécié par Marie-Antoinette, car il lui permettait d'avoir un lieu protégé et champêtre. À Versailles, le raffinement du jardin à la française fait corps avec d'autres endroits plus sauvages qui invitent à la rêverie. 

Vous êtes ici : SHCG » Les articles

Réutiliser les sacs en papier : quelques astuces

Reutiliser son sac en papier pour du composte

Après l’interdiction du sac en plastique, le sac en papier a été mis à l’honneur. Ainsi lors des courses ou lors de vos emplettes, vous avez en votre possession divers modèles de sacs en papier. Afin de ne pas les gaspiller à les jeter, voici quelques conseils pour leur réutilisation.

Pour faire du compost

Ce qui fait le principal atout du sac en papier c’est leur caractère biodégradable. Ainsi pour profiter de ce caractère, le sac en papier est alors utilisé dans le monde de l’agriculture. En effet, avec les sacs vous pouvez fabriquer vous-même votre propre compost. Il suffit juste de choisir les sacs en papier non coloré ou coloré avec de l’encre végétal, de le mettre dans votre composteur, de l’humidifier un peu et le tour est joué.

Pour la litière du chat

Une fois arrivé à destination, vous pouvez vous débarrasser du petit sac en papier qui couvrait vos courses. Une fois ceci fait, vous pouvez désormais ne plus le jeter car il vous sera utile pour d’autres tâches. Notamment pour ceux qui doivent s’occuper fréquemment de la litière des chats.  En effet, ce sera plus facile de changer la litière en mettant un sac en papier sous le bac.

Pour couvrir les livres et les cahiers

Lors de votre dernier achat vous avez eu en plus un joli sac publicitaire. Pour éviter d’encombrer votre placard, vous pouvez le personnaliser pour en faire une couverture originale des cahiers et des livres de vos enfants. Avec un peu de créativité, il sera possible de transformer les affaires de vos petits bébés en quelque chose de joyeux qu’ils seront content  d’utiliser.

Lors du déménagement

Une fois que vous avez les cartons en mains pour le déménagement, il faudra faire un tri. Ceci pour déterminer les objets fragiles qui nécessitent une attention particulière. Pour ceux-là, vous pouvez réutiliser vos sacs en papier afin de protéger les affaires en porcelaine lors du transport. Ainsi, ce sera mieux pour éviter de casser vos bibelots mais aussi un moyen pour donner une seconde vie très utile à vos sacs de course.

 

Vous êtes ici : SHCG » Les articles