Achimenes

Famille : Gesnériacées

Origine : Plante native du Mexique

Description

Le genre achimènes comprend des espèces qui, le printemps et l’été, se parent de feuilles et de fleurs remarquables. La plante se caractérise par des rhizomes (tiges souterraines renflées) fins et allongés se développant assez rapidement. Les tiges sont un peu velues et peu ramifiées. Les feuilles ovales et dentées présentent un aspect velouté.Elles s’opposent par paires et sont généralement vert foncé. Les fleurs en forme de trompette apparaisent à l’extrémité d’un pédoncule court, à l’aisselle des feuilles.

La longueur des tiges et la dimension des feuilles varient considérablement. En effet, les tiges peuvent avoir de 7,5 cm à 80 cm de long.

Correctement traitée, cette plante peut vivre plusieurs années.

Espèces cultivées en intérieur

Achimènes erecta (également connue sous le nom de achimenes coccinea) : se caractérise par de longues tiges de 45 cm, rampantes, velues et brunâtres. Les feuilles, de 2,5 cm à 5 cm de long sur environ 2 cm de large, ont une surface vert foncé et un revers rouge pâle. Les fleurs rouges se composent d’un long tube et de larges pétales.

Achimènes grandiflora : présente des tiges vertes ou rouges, velues, dressées et hautes de 30 à 45 cm. Les feuilles velues et rudes sont de la même couleur que celles de A. erecta et très grandes : 15 cm sur 7 cm. Les fleurs pourpres et blanc peuvent mesurer jusqu’à 4 cm sur 4.

Achimène longiflora (achimène trompette): a des tiges rampantes et longues d’environ 60 cm. Les feuilles sont dentées, très découpées et peuvent atteindre 9 cm sur 4. Les fleurs bleu et blanc, longue de 5 cm, atteingnent 7 cm de largeur.

Il existe un grand nombre d’achimènes hybrides. Ceux qui suivent présentent des tiges relativement courtes (de 15 à 30 cm) et des fleurs compactes et colorées : A. Tarantella a des fleurs rose saumon, A. Minuet, des fleurs rose foncé, A. Fritz Michelssen et A. Valse Bleue, des fleurs bleues.

La plante est particulièrement florifère. Une souche peut donner jusqu’à cent fleurs. La période de floraison commence en juin. Les fleurs en elles-mêmes ne durent pas très longtemps mais la floraison se poursuit jusqu’à fin septembre. La gamme des coloris est très variée : toutes les nuances de rouge et de rose, blanc crème et de très belles teintes de bleu.

En général, les hybrides cultivés atteignent de 40 à 50 cm. Pour constituer de belles touffes, placer plusieurs tubercules dans le même pot. Il est souvent nécessaire de tuteurer les rameaux assez grêles.

L’achimène convient parfaitement pour constituer de très belles potées fleuries. On peut les placer aux fenêtres, sur un balcon ou en suspension. A l’intérieur, il faut cultiver devant une fenêtre assez lumineuse et dans des conditions bien aérées.

Soins

  • Une exposition à une lumière indirecte est la meilleure. Une fenêtre ensoleillée une partie de la journée, à l’est ou à l’ouest convient parfaitement.
  • Durant la période de repos, la plante a besoin de pénombre.
  • Au début de la végétation, pincer régulièrement l’extrémité des rameaux pour favoriser un développement de la touffe. Enlever régulièrement les fleurs fanées. A partir de novembre, quand la plante entre en période de repos, laisser les tubercules dans le compost ou les déterrer pour les placer au frais et au sec, dans un local sain. Inspecter de temps en temps les rhizomes pour contrôler qu’ils ne soient pas atteints par la pourriture, appliquer éventuellement un fongicide. Prendre garde aux rongeurs.
  • Durant la croissance, l’achimène demande des températures comprises entre 16 et 27. Il tolère des températures un peu plus basses mais pas plus élevées. Les rhizomes dormants peuvent être rangés dans un endroit frais. Ils ne résistent pas au gel.
  • Un bon arrosage est essentiel à l’épanouissement de la plante. Au début du printemps, dés que les températures se réchauffent et que les rhizomes donnent des signes de vie, arroser copieusement de façon que la motte reste bien humide. Si elle se dessèche, la plante pourra retourner en dormance. Lors de la floraison, arroser peu mais souvent. Ne jamais laisser les achimènes en fleur reposer dans l’eau.
  • Après la floraison, réduire progressivement les arrosages puis les arrêter complètement durant la période de dormance.
  • Au début de la période de croissance, pour stimuler la pousse des feuilles, utiliser un engrais liquide riche en azote. A l’apparition des bourgeons, remplacer ce type d’engrais par un autre plus riche en phosphate et en potassium qu’en azote. Enrichir d’engrais plus dilué que la normale jusqu’à la fin de la floraison.
  • Utiliser un mélange à base de terreau léger pourvu que celui-ci ne soit pas trop acide. Pour en réduire l’acidité, on peut ajouter un peu de chaux, de calcaire ou de coquilles d’ufs broyées. Mettre 3 à 4 rhizomes dans un pot de 10 cm. Pour une corbeille suspendue, utiliser au moins une douzaine de rhizomes. Pour faciliter le drainage, ne pas trop tasser le mélange.

Problèmes

  • Maladies et erreurs de culture : La chute des fleurs est provoquée par de brusques écarts de température ou d’humidité. . Il faut éviter de déplacer la plante pendant la floraison.
    Le flétrissement de la plante est causé par un manque d’eau. Il peut s’agir également d’un excès de soleil ou d’une humidité ambiante trop faible. Arroser très régulièrement pour conserver le compost humide. A l’intérieur, placer le pot au-dessus d’une soucoupe contenant de l’eau et de graviers.
  • Parasites : Les araignées rouges (acariens) peuvent survenir. Elles tissent un voile gris à l’aisselle et au revers des feuilles. Augmenter le taux d’humidité par des bassinages sans oublier le revers des feuilles et en mettant la plante sur un lit de cailloux reposant dans de l’eau. Une atmosphère trop sèche favorise en effet l’apparition de ces parasites.Traiter à l’insecticide.
    La déformation des feuilles est due à des attaques d’insectes. Utiliser systématiquement un insecticide en vaporisation dés le printemps ou en insecticide systémique.

Multiplication

Celle-ci se fait généralement lors du rempotage de printemps. Les nouvelles plantes sont généralement issues de rhizomes séparés. Cependant, elles peuvent également se former à partir de boutures de 7 cm prélevées au début de l’été. Les racines se développent rapidement à la température normale d’une pièce, dans un endroit bien éclairé. Arroser copieusement.

Retour à l’annuaire des plantes