Se mettre au vert

Même si nous n’avons pas tous la chance d’avoir un extérieur pour profiter des bienfaits d’un jardin, il est toutefois possible d’ajouter des touches de verdure et de les intégrer à sa déco intérieure. Et pour cause, le végétal possède de nombreux atouts pour se faire une place de choix et se frayer un chemin au sein de n’importe quel intérieur et ce, quel que soit son style. Et, pour accueillir les fleurs, les plantes, les légumes mais aussi les aromates par exemple avec raffinement, poésie, fonctionnalité et créativité, suivez le guide pour sortir des sempiternels vases ou autres pots de fleurs.

Une décoration vivante, une touche de bien-être 

Les inspirations pour habiller les intérieurs

Aménager des bouffées d’air frais, habiller une pièce de vie de la cuisine à la chambre en passant par la salle de bain est à la portée de tous. Gros plan que quelques idées à copier pour adopter la green attitude et agrémenter la déco avec une ambiance cocon green.

Un mini jardin vertical ou un mur végétalisé où les murs de culture s’assemblent les uns aux autres ou non pour créer une forme ludique et accueillir une composition végétale graphique qui habille de vert un mur de l’habitation. Des suspensions en guise de mini jardinières associent fonctionnalité et design notamment dans la cuisine où elles peuvent accueillir plus particulièrement des plantes aromatiques pour sublimer les plats. Une échelle où se place des pots les uns au-dessus des autres est à la fois pratique, original tout en donnant du volume à un espace. Pour le côté poétique, un mobile pour suspendre des fleurs apporte une touche de fraîcheur et de gaieté. Quant aux étagères, entre les livres, des plantes leurs redonneront toutes leurs lettres de noblesse. Rien de tel que d’exploiter un recoin vide en l’habillant d’une plante. Et, pour créer un effet rideau et réduire le vis-à-vis dans la salle de bain par exemple, rien de tel que des plantes suspendues à différentes hauteur et en quinconce.

Au final, les plantes donnent de la vitalité à une pièce, de la perspective qui attire le regard, une touche déco. Les idées ne manquent donc pas et, les aménager n’est alors affaire que de goûts et d’envies. Inutile d’ailleurs d’avoir la main verte pour cela, les intégrer chez soi est un jeu d’enfant.

Les bienfaits, les pouvoirs des plantes

Outre le fait d’apporter de la fraîcheur, une âme à l’habitation, les plantes ont des vertus bénéfiques sur notre bien-être. D’ailleurs, depuis les années 70, la NASA notamment mène des études scientifiques pour mettre en avant les vertus bénéfiques de certaines espèces végétales sur notre santé, mais aussi notre équilibre psychologique. De plus, certaines essences ont prouvé leur efficacité et leur capacité à purifier l’air et à dépolluer l’eau.

Plantes et bien-être intérieur

Exit donc les sensations d’inconfort notamment pendant l’hiver où le chauffage a tendance à assécher plus que de raison l’air intérieur. De nombreuses espèces – spathiphyllum, saintpaulia, ficus pumila, fougère, bananier, maranta, sparmannia, cyperus par exemple – ne se mettent pas en dormance pendant l’hiver. Le phénomène de transpiration se poursuit donc ce qui dégage dans l’air de l’humidité et améliore le bien-être des occupants du logis.

Plantes et dépollution

L’air que nous respirons est certes composé d’oxygène afin d’assurer notre survie, mais il contient également des gaz – diazote, argon, monoxyde de carbone, composés organiques volatils ou COV, plomb, radon, dioxyde de carbone, méthane, phtalates, néon par exemple – des particules fines et des fibres – fumée, suie, pollen, spore, allergènes, cellulose, chanvre, amiante, laine de verre notamment – mais aussi des agents infectieux comme des bactéries, des virus et des toxines. 

La qualité de l’air intérieur n’est donc pas totalement saine. D’ailleurs, l’ANSES a évalué à près de 20 000, le nombre de décès par an provoqué par les polluants de l’air intérieur. Fort heureusement, il est possible de charger nos poumons de 6 à 10 litres d’air par minute de manière plus salubre. Aussi incroyable qu’il puisse y paraître, certaines plantes d’intérieur sont capables de transformer les substances nocives en particules propres, de retenir les graisses ou encore d’attirer la poussière. Bref, certaines familles du règne végétal – orchidées, broméliacées, succulentes – ainsi que les genres kentia, spathiphyllum et dracaena, ces plantes ont des capacités assainissantes et purifiantes

Plantes et acoustique

Pour finir, pour améliorer l’acoustique et le confort auditif, il suffit de mixer des plantes à grandes, larges feuilles à des petites plantes, de les regrouper par endroits et d’en répartir tels des îlots de verdure.

Finalement, la nature, les plantes contribuent largement au bien-être et rendent les intérieurs plus écologiques. Un geste efficace Enfin une chose dont il est possible d’abuser sans aucune modération ! Un premier geste pour faire le point sur ses pratiques quotidiennes et améliorer la qualité de l'air intérieur. 

Vous êtes ici : SHCG » Santé et Bio » Se mettre au vert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *