Pièces détachées pour motoculture, ce qu’il faut savoir avant de se lancer

Vous rêviez depuis longtemps d’aménager votre jardin et d’en faire un magnifique coin de détente et de plantation. Vous avez franchi le pas et maintenant vous baignez dans votre nouvelle passion ; seulement voilà vous n’avez pas forcément suivi tout le cursus universitaire pour vous préparer à ce domaine et vous vous perdez rapidement dans toutes les méthodes et termes techniques utilisées dans les manuels du jardinier du dimanche. Tondeuse, tronçonneuse, marcottage, binage et … motoculture ? Ce terme revient souvent dans le lexique du jardinage et se présente comme un outil devenu primordial pour tout jardinier particulier. Laissez-nous vous éclairer un peu plus à ce sujet.

Le B.a.-ba de la motoculture

Bien connu des professionnels de l’aménagement de jardin, ce terme désigne la culture de la terre à travers d’équipements et de matériels motorisés. Il concerne autant les grands espaces verts comme les champs de culture que les vergers, les potagers et les parterres. Son importance réside dans la rapidité et l’efficacité de travail fournis par les appareils motorisés facilitant les tâches de l’agriculteur. Ce type de culture, auparavant réservé aux professionnels, a été adopté petit à petit par les particuliers à travers la culture de plaisance, soit la conception d’espaces verts et fleuris au sein de son foyer.

Pourquoi faire appel à des matériels motorisés pour un petit espace ? Tout simplement pour vous soulager du côté fatiguant du jardinage et d’optimiser le temps consacré à la relaxation et l’appréciation de ce que la nature a à vous offrir. Le marché actuel regorge de multiples gammes d’équipements de jardinage à moteur à destination des particuliers dont des tailles haies, des tronçonneuses, des robots tondeuses, des nettoyeurs à haute pression, des débroussailleuses, etc.

Quel appareil à moteur choisir pour mon jardin ?

Les travaux de jardinage étant moins importants que ceux des domaines et terrains à surfaces imposantes, il n’est pas nécessaire d’investir dans des appareils onéreux et aux performances élevées. Se procurer le matériel de jardin et d’entretien adéquat n’est pas aussi facile que cela laisse paraître, il est aussi important de connaitre ses réels besoins que de se renseigner sur les magasins et boutiques en ligne fournissant le meilleur rapport qualité prix. Sans grandes connaissances du monde du jardinage, il est préférable de se tourner vers les grands noms du métier dont Stihl, Honda ou encore Iseki. N’hésitez pas non plus à évaluer par vous même les divers travaux que vous effectuez dans votre espace vert à définir vos besoins en fonction des tâches les plus complexes soient les plus difficiles, les plus longues ou les plus épuisantes.

Où trouver les appareils et les pièces détachées pour la culture motorisée ?

Trouver une chaîne de tronçonneuse StihlTrouver une chaîne de tronçonneuse Stihl n’est pas aussi compliqué qu’il n’y paraît. En effet, depuis l’avènement de la culture motorisée de plaisance, les boutiques en ligne comme les magasins spécialisés dans le jardinage ont multiplié et proposent de plus en plus de produits adaptés aux attentes des particuliers. Il sera nécessaire de visiter deux à trois plateformes en ligne ou magasins et d’effectuer une comparaison des prix étant donné que les écarts de tarifs peuvent parfois être importants.

En creusant suffisamment, vous pouvez également espérer trouver des appareils d’occasion à des prix abordables. Les appareils de culture motorisés de seconde main sont généralement encore très performants malgré le fait qu’ils sont vendus par des professionnels une fois qu’ils ont atteint leur fin de vie à partir de la quinzième année d’utilisation. Par ailleurs, comme les vendeurs sont conscients que la majorité de leur clientèle soit peu connaisseur des appareils à moteur, beaucoup proposent des pièces détachées adaptables et parfois même introuvables pour tout type d’équipement de jardinage dans leur catalogue.

Vous êtes ici : SHCG » Entretien du jardin » Pièces détachées pour motoculture, ce qu’il faut savoir avant de se lancer