Mieux comprendre les plantes carnivores

Plus de 500 espèces de plantes carnivores sont reparties à travers le monde. Les plus anciens spécimens de plantes carnivores que l’on a découvert remonte à environ 85 millions d’années. On considère comme carnivore toute plante capable d’assimiler les matières azotées (les proies) à l’aide d’enzymes ou de bactéries. Ces proies pouvant être des insectes (fourmis, mouches…) mais également des batraciens ou même des petits mammifères.

La culture

Le type de culture évoqué ici est très simplifié; il est surtout valable pour les plantes vendues en jardinerie tels les dionée, sarracenia, utricularia ou encore pinguicula. Vous trouverez sur les pages Fiches Culture des informations détaillées pour la culture de ces plantes ou de plantes plus complexes. Trois impératifs sont à connaître parfaitement.

L’arrosage

Les plantes carnivores sont des plantes vivant, le plus souvent, dans des tourbières très humides. Il est donc impératif que le sol soit toujours humide. Pour cela, il est nécessaire de placer en permanence sous le pot une soucoupe remplie d’eau. Mais attention; pas n’importe qu’elle eau!
En effet, les plantes carnivores ont besoin d’une eau très peu minérale contrairement à celles présentes dans le commerce. Il faut donc trouver une eau qui se rapproche le plus possible de l’eau de pluie. On peut donc utiliser de l’eau déminéralisée pour fer ou batterie, de l’eau osmosée pour aquarium mais le mieux est d’utiliser directement l’eau de pluie.

La lumière

Quasiment toutes des plantes carnivores vendues en jardineries peuvent être exposées, à l’extérieur, en plein soleil. Au soleil, l’intérieur du piège des dionées deviendra d’un rouge superbe, les urnes des sarracenia seront bien droites et les utrucularia fleuriront abondamment. Les pinguicula, quand à elles, préfèrent une lumière tamisée ou une exposition mi-ombre. Par contre, si vous cultivez vos plantes à l’intérieur, il faut impérativement les placer prés d’une fenêtre.

Le substrat

Les tourbières, lieux de vie des plantes carnivores, sont des lieux ou la terre est acide. En effet, la tourbe (sol des tourbières) provient de la décomposition de la sphaigne (mousse). C’est cette décomposition de la sphaigne qui rend la terre acide. Par conséquent, les plantes carnivores doivent être cultivé dans de la tourbe. On peut acheter cette tourbe dans n’importe quelle pépinière.
Afin de rendre le substrat plus aéré, on peut mélanger à cette tourbe, du sable de rivière, de la perlite ou de la vermiculite.

Pourquoi « Carnivores » ?

Les plantes se nourrissent habituellement en captant dans le sol, grâce à leurs racines, les substances minérales dont elles ont besoin. Les plantes carnivores vivant dans des milieux très pauvres (tourbières), n’ont pas accès à ces nutriments; elles ont donc du s’adapter afin de capturer les nutriments (grâce aux pièges) qui ne se trouvent pas dans le sol. Elles se sont donc progressivement transformées; certaines se sont équipées de tubes remplis de suc digestif, d’autres de mâchoires ou bien encore certaines se mirent à sécréter une glu visqueuse. C’est ainsi que ces plantes « normales » sont devenues carnivores.

Insectes utiles

Si les plantes carnivores capturent des insectes pour s’alimenter, elles doivent neamoins produire des graines. Comme toutes plantes, les plantes carnivores ont besoin d’insectes pour assurer la pollinisation et donc la reproduction. Ainsi certains insectes doivent être capturé mais d’autre laissé en vie pour assurer cette pollinisation. C’est pour cela que les fleurs ne sont pas carnivores et qu’elles sont situées à l’extrémité de longues hampes florales.

Vous êtes ici : SHCG » Plantes et Fleurs » Mieux comprendre les plantes carnivores

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *