Grosse chaleur d’été : votre jardin a-t-il subit des dommages ?

Tout être vivant est victime lorsqu’on parle de la grosse chaleur de l’été. Mais plus que tout, les plantes souffrent durant cette période. Ils reçoivent directement la chaleur qu’émet notre beau soleil. Voyons ce qui se passe dans nos amis les végétaux en pleine chaleur.

Les effets de la chaleur d’été

Les plantes sont très sensibles tant à au gros froideur qu’à la grosse chaleur : tout excès est mauvais. C’est pour cela qu’il faut toujours garder un œil sur notre jardin. La lumière du soleil est l’ingrédient principal pour la survie et la croissance des végétaux. Elle favorise la photosynthèse ce qui constitue le rôle majeur, voire essentiel, des plantes. Mais à forte chaleur, les plantes limitent leurs activités. Pour se rassasier de leur besoin en eau, même pour limiter leur besoin en eau afin de se protéger, elles cessent de pousser et même de produire des boutons à fleur. L’intensité lumineuse violente cause une brûlure irrémédiable au niveau des feuilles. Pire encore, le mal arrosage des plantes suivi d’un séchage du sol affectent beaucoup l’évapotranspiration des plantes.

L’importance de l’arrosage au temps propice

Il faut bien entretenir son jardin pas seulement en hiver, mais aussi en plein été où nos plantes devront faire face à des problèmes causés par une forte chaleur. Il faut avantager l’arrosage. Mais surtout, il faut arroser au bon moment. Il faut se tourner vers l’arrosage goutte à goutte pour une hydratation continue au niveau des racines. L’idéal est d’arroser une fois en pleine journée et une fois le soir à deux heures environ après que le soleil s’assombrit. Mais, si on utilise de l’eau du puits, il faut éviter l’arrosage en crépuscule pour lutter au choc thermique. C’est parce que l’eau du puits est très fraîche et il va y avoir une variation brusque de température au niveau de la racine. Mais il faut surtout s’abstenir à ne pas mouiller les feuillages pour préserver les plantes des maladies cryptogamiques. Les gazons ne doivent pas être arrosés tous les jours mêmes en forte chaleur, il est plus économique de les arroser une fois tous les 2 ou 3 jours. Ils ont une résistance assez résistante et habituée.

Autres manœuvres à ne pas négliger

Au cœur d’une chaleur vivace de la journée, il faut ombrer les plantes en pots et les plantes sensibles. Épancher un paillis pour les sols nus afin de se protéger de l’échauffement extrême de la couche superficielle et pour limiter l’évaporation du sol. Cette couche limite aussi le développement des mauvaises herbes. Dans une serre, il faut maximiser la ventilation en ouvrant le maximum d’ouverture possible. L’ombrage est impérial en ces temps où la chaleur du soleil étouffe, c’est aussi pour se protéger de la brûlure des feuilles sous l’effet de la loupe des vitres. Il faut aussi penser à tailler les plantes pour les limiter l’évaporation. Pour cela, il faut utiliser des outils désinfectés et affutés, et couper nettement 5mm au-dessus d’un œil. Il faut aussi bien entretenir son jardin et éliminer toutes les feuilles mortes, les tiges malades.

La forte canicule provoque un dysfonctionnement de l’équilibre des végétaux. Cher amoureux des plantes, il faut prendre soin de notre coin vert surtout en grosse chaleur d’été pour les protéger des effets dévastateurs de la forte température.

Vous êtes ici : SHCG » Entretien du jardin » Grosse chaleur d’été : votre jardin a-t-il subit des dommages ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *