Comment planter persil, menthe, estragon, origan et romarin en pot ?

Un pot d’herbes aromatiques doit être placé sur le rebord d’une fenêtre ensoleillée ou sur un balcon, de manière à ce que les plantes reçoivent la pleine lumière du soleil ; toutefois, elles doivent également être protégées du vent, de la pluie et du gel (on peut y parvenir en les plaçant à l’intérieur). Les pots sont également utiles pour cultiver différents types de fleurs et de légumes d’intérieur, comme les tomates, les poivrons et les aubergines, qui nécessitent plus d’espace que les plantes herbacées ordinaires, mais moins que les plantes à fleurs (il en va de même pour les fleurs cultivées en conteneur).

Afin d’obtenir une récolte facile et fiable, il est important de penser à retirer régulièrement les tiges de fleurs épuisées, qui peuvent causer des problèmes si elles ne sont pas éliminées correctement (elles attirent les fourmis, les mouches et d’autres parasites). Assurez-vous également d’avoir suffisamment de terre à l’intérieur de vos pots, car les racines absorberont les nutriments du compost, ce qui affectera leur croissance et leur santé, même si cela ne se produit pas immédiatement (cela dépend de la taille de la masse racinaire). Vous pouvez utiliser de la matière organique pour remplir les espaces vides, mais n’en faites pas trop, sinon vous risquez de créer un poids trop important dans le pot, ce qui pourrait endommager les racines lors de l’arrosage.

Arrosage

1- Arrosez doucement par le bas à l’aide d’un arrosoir ou d’un tuyau d’arrosage jusqu’à ce que l’eau sorte par le trou de drainage au fond du pot, puis laissez-le reposer toute la nuit avant de l’arroser à nouveau le lendemain.

2- Ne remplissez pas trop vos pots car cela réduirait la quantité d’oxygène disponible pour votre plante, ce qui est essentiel pour une croissance saine…

Pourquoi faut-il arroser ?

L’arrosage est nécessaire pour que les plantes reçoivent suffisamment d’humidité afin qu’elles ne se dessèchent pas trop rapidement pendant les mois chauds de l’été.

Ne pas préparer un pot spécial pour chaque type d’herbe aromatique ?

Première erreur : si vous voulez cultiver vos herbes aromatiques, il faut savoir les identifier correctement !

Dans le cas du basilic, du persil, du romarin, de la sauge, du thym ou de la ciboulette, c’est facile : vous trouverez une fiche d’identification avec des photos au dos de votre paquet de graines ou même en ligne sur Internet (voir ci-dessous). L’important est que la feuille ait cinq folioles, et non trois ! Pour les autres types de plantes aromatiques, c’est plus difficile : vous devrez faire des recherches par vous-même et vous rendre dans une jardinerie ou une pépinière spécialisée dans ces plantes pour savoir quelles espèces sont disponibles et quelles caractéristiques rechercher pour les distinguer de leurs proches parentes (par exemple, pour la culture de l’origan, recherchez la marjolaine sauvage).

Deuxième erreur : si vous voulez cultiver beaucoup d’herbes, il est préférable d’acheter plusieurs pots plutôt qu’un seul grand pot.

Une culture adaptée à chacune

Faites un petit test pour découvrir celui qui vous convient le mieux, et vous aurez du succès !

J’aime cultiver des herbes car elles me font sentir connectée à la terre, et c’est tellement amusant d’apprendre sur les plantes que je veux partager mes découvertes avec d’autres !

Un tel jardin pourrait facilement nourrir une famille de quatre personnes pendant longtemps – je ne sais pas combien de fois j’ai fouillé dans le réfrigérateur à la recherche de quelque chose à cuisiner, et j’ai fini par prendre une herbe à la place !

La beauté de tout cela, c’est que tout pousse juste devant votre fenêtre, donc vous n’aurez jamais besoin d’aller ailleurs pour obtenir des ingrédients frais – il suffit de mettre vos chaussures de jardinage et c’est parti !

C’est aussi la raison pour laquelle vous devez toujours vérifier si la plante est déjà à son stade de maturité avant de l’acheter, car de nombreuses plantes sont vendues comme de jeunes plants (même si elles ont l’air matures) et il peut s’écouler plusieurs mois avant qu’elles n’atteignent leur pleine taille/maturation ! Donc, chaque fois que vous voyez une plante dont l’aspect vous plaît, vérifiez d’abord si elle a atteint son stade de croissance final, puis achetez-la !