Aechmea

Famille : Broméliacées

Origine : Plante originaire des jungles tropicales d’Amérique du Sud…

Description

Il s’agit là de l’une des plantes d’appartement à fleurs exotiques les plus résistantes. Ses feuilles sont dures et bordées d’épines. La couleur des Aechmea va du gris clair au rouge foncé. Les feuilles recourbées des Aechmea sont disposées en rosette et forment une coupe étanche plus ou moins profonde qui est toujours remplie d’eau de pluie ou de rosée dans leur milieu naturel. Certaines espèces forment une rosette très serrées en forme de long tube. En cas de sécheresse, la plante peut puiser plusieurs semaines dans cette réserve.

Après plusieurs années, se produit l’événement qui est le plus spectaculaire dans la vie des Aechmea : l’apparition d’une inflorescence unique s’élevant en plein centre de la coupe. Leur forme peut varier mais elles sont toutes à leur apogée quand apparaissent de petites fleurs qui sont le plus souvent d’un bleu intense. Pour la plupart, ces plantes sont épiphytes : elles se développent sur les grands arbres, à la fourche des branches, sur les amas de feuilles en décomposition.

Lorsque la plante fleurit, elle commence aussi à mourir, ce qui peut prendre des mois voire une année. Entre-temps, deux ou trois rejets seront apparus pour la remplacer.

Espèces cultivées en intérieur

Aechmea Fasciata (également connue sous le nom de Aechmea rhodocyanea ou Billbergia rhodocyanea) : Découverte à Rio de Janeiro en 1826, cette plante se caractérise par des feuilles à bord épineux gris-vert présentant des marbrures transversales blanches, parfois zébrées de blanc en dessous. La rosette de feuilles pouvant atteindre 60 cm de hauteur, est recouverte d’un dépôt pulvérulent blanchâtre. Ce dépôt doit être conservé car il contraste agréablement avec la teinte rose de la hampe qui s’élève au centre de la rosette à maturité et porte les fleurs. Celles-ci, qui s’épanouissent au sommet de la hampe, sont bleues, tournant au pourpre avec l’âge. La plante arrive à maturité au bout de trois ou quatre années, conservera sa hampe florale environ 6 mois et meure entre 6 mois et 1 an plus tard.

Aechmea Fasciata comprend deux variétés panachées : A. f. Albomarginata à contour crème et A.f. Variegata aux feuilles rayées de jaune crème.

Aechmea Chantinii : Plus imposant que ses frères, il porte des feuilles à bords épineux formant une rosette en entonnoir. Longues de 45 cm, elles sont vertes et zébrées de gris. L’inflorescence se compose d’un groupe de bractées rouge orangé, fortement dentées, qui retombent en s’ouvrant et révèlent une panicule de fleurs pétiolées, jaune et rouge. A. c. Pink Goddess et A. c. Red Goddess sont des variétés à bractées respectivement roses et rouges.

Aechmea fulgens : arbore de larges feuilles pouvant atteindre 40 cm et formant une rosette plutôt étalée. Seule, la variété A. f. discolor est cultivée à l’intérieur. Le dessus des feuilles est vert olivâtre vernissé et le revers est rouge foncé comme saupoudré de blanc. Après la disparition des fleurs pourpres, apparaissent de jolies baies rouges.

Aechmea racinae : présente de grandes feuilles vertes de 30 cm sur 2,5 cm, tendres et brillantes qui forment une petite rosette étalée. Cette espèce fleurit d’ordinaire à l’époque de Noël. Une longue hampe de 30 à 46 cm regroupe des petites fleurs ovales rouge vif, semblables à des baies et dont l’extrémité présente des pétales jaune et noir. Les fleurs sont remplacées par de petits fruits rouge orangé qui gardent leur éclat pendant plusieurs mois.

Les deux plus beaux aechmeas de petite taille sont des hybrides à feuilles courtes de 20 cm maximum et se cultivant très facilement à l’intérieur.

Aechmea ‘Foster’s Favorite’ a des feuilles vernissées de 20 cm maximum, lie-de-vin, forment un tube étroit qui s’ouvre en éventail à mi-hauteur et d’où émerge un épi de fleurs pourpres un peu incliné. Les fleurs disparaissent bientôt au profit de petites baies rouge foncé qui elles, gardent leur éclat pendant deux ou trois mois.

Aechmea ‘Royal Wine’ a des feuilles très brillantes, vert olive sur le dessus et rouge foncé au revers. Les fleurs sont bleues et les baies oranges.

La floraison a lieu la plupart du temps en été et est inodore. Il arrive cependant qu’une rosette fleurisse n’importe quand. Chaque rosette ne fleurit qu’une fois et cette floraison entraîne irrémédiablement la mort de la plante non sans que celle-ci n’ait produit deux ou trois rejetons. On dit qu’un trognon de pomme placé au centre de la rosette d’une jeune plante dégage des gaz qui favorisent la floraison.

Les jeunes rosettes séparées de leur mère atteindront leur taille de floraison en deux ou trois ans.

Cette plante se présente fort bien en isolée dans un cache-pot décoratif. L’intégrer dans une composition de plantes vertes n’est pas recommandé à cause du bord épineux de ses feuilles. On peut également la présenter sur un morceau d’écorce ou un tronc en épiphyte, rappelant ses conditions naturelles de végétation (voir fiche pratique).

Soins

Cette plante a besoin de beaucoup de lumière avec de courtes expositions au soleil. Le coloris des feuilles n’en sera que plus vif et plus attrayant.

Avec assez de chaleur et d’eau, l’aechmea se révèlera d’une culture facile. Il appréciera une pulvérisation de temps à autres.

La plante est assez tolérante en ce qui concerne la température et entre 15 et 21, elle se trouvera très bien. Elle supporte un léger écart de température en haut et en bas de l’échelle. Ces plantes préfèrent un milieu plutôt humide en particulier les variétés à feuilles tendres et vernissées. Celles à feuilles épaisses et écailleuses supportent mieux la sécheresse atmosphérique. On peut donc mettre le pot sur une couche de cailloux humides, la plante ne s’en portera que mieux.

Il doit être suffisamment copieux pour bien humidifier la motte. Laisser sécher sur quelques centimètres avant d’arroser de nouveau. Par ailleurs, la rosette doit toujours contenir environ 2,5 cm d’eau fraîche. Renouveler l’eau de temps en temps pour éviter qu’elle ne stagne.en utilisant de l’eau non calcaire.

En période de repos et dans une pièce chauffée à 21 ou plus, arroser avec parcimonie et laisser de l’eau dans l’entonnoir. Entre 15 et 18, l’entonnoir doit être vide et le compost à peine humide.

L’engrais n’est pas indispensable, la plante s’en passe fort bien. Toutefois, un peu d’engrais liquide dilué dans l’entonnoir lui fait le plus grand bien. Un engrais foliaire est également intéressant quand la plante est élevée sur un morceau d’écorce ou en épiphyte sur un tronc.

Le rempotage, quand il est nécessaire, s’effectue au début de la période de croissance. Les petites plantes fleurissent mieux dans des pots de 10 cm, 12 cm étant un maximum pour la plupart des aechmeas. Utiliser un mélange de feuilles, de tourbe et de sable grossier ou de perlite. Les pots de grés sont préférables.

Problèmes

Parasites

Ces plantes sont rarement attaquées par les parasites qui trouvent en général leurs feuilles trop épaisses et trop coriaces.

Les cochenilles farineuses peuvent attaquer les vieilles bractées sur une plante adulte mais c’est très rare. Enlever doucement les insectes avec un tampon imbibé d’alcool à brûler.

Feuilles déformées et infestées de pucerons : pulvériser du pyrèthre ou un insecticide systémique.

Multiplication

De préférence, pratiquer au printemps. Détacher les rejetons qui poussent à la base de la plante mère quand ils sont à peu près à mi-hauteur de celle-ci. Prendre garde durant cette opération de ne pas abîmer leurs racines. Les planter dans de petits pots de 5 à 8 cm remplis du mélange recommandé ci-dessus. Bien tasser autour de la base de la nouvelle plante et bien arroser. Pendant les quatre premiers mois, garder chaque petite plante dans un endroit bien éclairé mais à l’abri des rayons directs du soleil. Arroser parcimonieusement de façon à ne maintenir qu’un minimum d’humidité. Quand le jeune aechmea est en bonne voie de croissance, l’entretenir normalement.

Retour à l’annuaire des plantes